03 juillet 2019

Grandir

Car un poème ça s'écoute d'abord : Your browser does not support the audio element.     Tu veux apprendre, la propreté Marche pieds nus, Ou le respect ? Danse 30 ans avec une inconnue.   Oh tu le voudrais, Emplir tes poumons De tout l’air du monde, Il te suffit pourtant grand benêt Qu'à ta mort tu songes.   Si tu pouvais apprécier de jolis mets Comme le plus fin des grands gourmets Tu serais peut-être comblé ? Mais pour ce faire, Il te faudra d'abord jeûner.   Ce serait bien que... [Lire la suite]
Posté par Sebastien CORNUT à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 juin 2019

Y-a plus de saisons ma bonne dame !

            Il y a 35 ans de cela, quand j'étais encore jeune, j'entendais sans cesse les vieux répéter "Y-a plus de saisons". Et ça m'énervait déjà, parce que je n'aimais pas l'idée de devoir refuser le monde tel qu'il était. Mais aujourd'hui, c'est devenu pire. Ce sont les jeunes qui crient à tue tête "Y-a plus de saisons ma bonne dame !". Ils luttent contre le "réchauffement climatique". Ils sont devenus vieux avant l'heure.  Le réchauffement climatique est certain. Quant à... [Lire la suite]
31 mai 2019

C'est quand même bien le progrès

Posté par Sebastien CORNUT à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mai 2019

Il faut

Il faut faire attention quand on dit "il faut". Il faut d'abord penser à s'appliquer la règle universelle qu'on professe. Il faut montrer l'exemple. Il vaut mieux se taire en fait.      J'ai rarement rencontré quelqu'un autant pétri de contradictions, mais qui désirait avancer sincèrement. Il m'a dit qu'il a fait une dépression. Cela ne m'étonne pas. Son discours est un étonnant mélange de miséricorde, d'engagement, de sincérité et de lâcheté intellectuelle. Il mime en cela notre Église de ce début de 21ème... [Lire la suite]
Posté par Sebastien CORNUT à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2019

Du paysannat à...

Dans les années 1950, ce plan de maison a été très utilisé.     Comme toutes les modes en architecture, il en dit long sur les aspirations des propriétaires concernés. Il en dit même long sur toute une société qui a largement utilisé ce genre de plan. Mes grands-parents étaient des paysans qui ont été élevés dans la brutalité,  descendants de petits propriétaires qui ont dû tirer le diable par la queue pour survivre. Contrairement à leurs propres parents qui ont quitté leur terre, chassés par la misère, eux sont... [Lire la suite]
Posté par Sebastien CORNUT à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 avril 2019

Pâques sanglante à la maison de retraite

Rat des villes et rat champs. Dans notre petite maison de retraite, les conflits sont latents entre anciens citadins et anciens ruraux, étrangers et locaux. Car leurs visions concernant la politesse s'opposent. En plus du grand âge, de la surdité, la vie de groupe en est rendue d'autant plus difficile que chacun défend sa conception des rapports humains. Mme Bernèche, en bonne campagnarde, mais en fauteuil roulant, a décidé que les chocolats devaient être mangés avec mesure, sans aucun plaisir, car le campagnard se méfie du plaisir,... [Lire la suite]
Posté par Sebastien CORNUT à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2019

Volonté

Ma grand-mère s'accroche, encore, à ses illusions, alors que son corps n'en peut plus. La brutalité d'un être est toujours en passe de s'imposer chez lui. L'humain progresse en abandonnant tous ses vouloirs ridicules. Sinon il reste un esclave qui s'ignore. Surtout à la fin.  Pour tout dire, je n'ai jamais connu une personne qui se plaignait autant. Je n'ai jamais connu une personne qui décidait autant pour elle. Je n'ai jamais connu quelqu'un qui avait si peu de maîtrise sur sa vie. Chez ces êtres, la vieillesse est le pire... [Lire la suite]
Posté par Sebastien CORNUT à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2019

L'humanité et le chien

      Je suis à l'arche de la Merci de Jean Vanier. Matthieu possède un 3ème chromosome supplémentaire d'humanité sur sa 21ème paire.  Dans la vie, avec les gens intelligents, je donne des leçons à tout va. Mais là-bas, je les reçois. Avec eux, je sors de mon handicap de manière progressive. Matthieu et bien d'autres, heureusement, sont très patients avec moi.                         
Posté par Sebastien CORNUT à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2019

Le temps des slows

Le besoin irrépressible d'affection, jusqu'à la fin pour les humains. Il se matérialise dans la danse dans nos campagnes hors de tout, durant ces slows désuets. A ce repas de chasse, cette fille grassouillette est tout à ceux qu'elle enlace. Sa générosité est époustouflante tant elle leur offre ses bras et ses pas, sans contrepartie. Elle ne cherche pas à préserver une image ou une fausse pudeur que d'autres s'évertuent à conserver, eu égard à des considérations sociales sans fondement. Mais comme dans la chanson de Brassens, si... [Lire la suite]
Posté par Sebastien CORNUT à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 janvier 2019

Les pauvres et le médecin (ou l'avocat)

La consultation gratuite est annulée. Vers qui vont se tourner les pauvres affluant par dizaines, à chaque fois, assoiffés de pouvoir faire valoir leurs droits ?     L’arrivée d’un médecin et d’un avocat dans une famille de pauvre signe souvent un calvaire pour le nouveau parvenu. Enfin vont-ils pouvoir accéder au savoir libérateur à travers un métier qu’ils identifient bien, un métier de notable.   Ils assomment alors leur parent de questions, lui soumettent des dossiers, lui demandent son avis au moindre... [Lire la suite]
Posté par Sebastien CORNUT à 19:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

 
Tous droits réservés