01 novembre 2018

Qu'apportes-tu aux morts ?

Qui des fleurs a payé.

Qui est venu prier.

Qui n'a pas d'argent, ni de mots, vient alors travailler.

Des trois, qui honnore le mieux ses morts ?

 

Le premier est passé à l'aube

Pressé, il a laissé le cimetière tout coloré

Rien à lui reprocher,

Ses ancêtres, respectés,

Son devoir, magnifié

Le monde saura son geste

Même s'il s'en fout de plus en plus

Même si ça coûte de moins en moins

Gratte encore la culpabilité dans un recoin 

Mieux que les absents, s'est justifié.

 

Peu après je l'ai suivi

Le Dieu éternel m'a béni

Entre deux tempêtes le soleil brille

Je sens mes morts, je vis, je prie

Danse entre les chrysantèmes

Me souviens de gestes opportuns

En compagnie du mort avec liesse

Oublie les tristesses d'antan

Les détails, les longueurs, les maladresses

Emportés les manquements

Je communie

L'Esprit Saint veut bien de moi

Dieu nous relie ensemble tous les trois

La mort a été vaincue

La peur n'existe plus. 

 

Non loin de là, un homme bêche

Courbe l'échine, la tête raide

Et vers le sol creuse la terre

Sue à grosses gouttes, rouge et ors

Manie son instrument autour des morts

Nettoie les herbes à gros efforts

A part outil, n'a rien amené

Ni même de dieu, pas de pensées

Les mots, il ne les a jamais eus.

Les fleurs, il en a fait la culture

Ne craignant pas d'être jugé

Se moquant du monde entier

Il n'a que bras ridés

Offerts au temps passé

Pour dire amen, pour dire pardon

Pour dire merci à sa façon.

 

Le premier des trois a fait son devoir

Le deuxième satisfait son intérêt

Le dernier tout donné

L'âme pauvre et dépouillée

Près du Dieu qui pleure s'est réfugié.

 

Quand seul dans son lit,

Les larmes couleront ce soir

Elles seront de joie

De présence accomplie

De voeu exhaussé

Pauvre de coeur, 

Exténué par le labeur,

Il sera consolé. 

 

cimetiereb

Posté par Sebastien CORNUT à 23:25 - Poème - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Qu'apportes-tu aux morts ?

Nouveau commentaire
 
Tous droits réservés